Le choix de Solenn

 

Le meilleur choix est-il toujours celui du cœur ?

 

 

  

 

161 Pages

Format : 21x14,5

  

Pourquoi ai-je mis la schizophrénie en exergue dans ce nouveau roman ? Évidemment, le côté dramatique et spectaculaire de la forme la plus étrange de cette maladie est pain béni pour l’auteur. Mais ce n’est pas ce seul critère qui me motiva. Les témoignages directs de deux cas affectant des connaissances, et les commentaires décalés d'une agression dans ma commune, me décidèrent à enquêter sur cette forme de psychose, laquelle est, je m’en suis rendu compte, souvent méconnue du grand public, et, lorsqu’elle l’est, parfois considérée comme incurable.

Cet ouvrage est aussi un hommage à ceux qui nous protègent de la maladie et… de nous-mêmes. Il s’agit, en l’occurrence du corps médical et de la gendarmerie. Et, bien sûr, l’intrigue montrera, que dans ces institutions louables, les humains peuvent aussi être faillibles.

L’histoire a lieu dans le Golfe du Morbihan. Les fragrances maritimes, dont je ne peux me passer, y sont très présentes.